Littérature

A juste titre – Céline David

De l’infime au merveilleux

Céline David signe pour la première fois en tant qu’auteur A juste titre. Son accroche c’est l’invisible répétition d’un quotidien qu’elle s’amuse à dépeindre et décortiquer avec délicatesse dans ses moindres mécanismes. Son terrain d’observation : le métro parisien, véritable laboratoire du genre humain.

On y suit Lise, une jeune trentenaire qui rompt avec la monotonie des trajets souterrains en imaginant des vies aux autres voyageurs. Jusqu’à ce jour où sa curiosité croise cette femme et son livre emballé de papier Kraft … Quel est ce titre et pourquoi masque-t-elle la couverture ?

Lise veut en savoir davantage. Ses recherches l’emmèneront bien plus loin qu’elle ne l’aurait imaginé…

J’ai tout de suite été prise au jeu et ma curiosité a rejoint celle de Lise afin de comprendre les raisons d’un tel mystère. Que celui qui n’a jamais tenté de lire par-dessus l’épaule de son voisin de métro me jette la première pierre !

J’ai aimé cette succession de mystères, interrogations qui se dénouent au fil du récit tout en amenant toujours une autre intrigue. Le rythme est régulier et je n’ai vraiment pas trouvé de longueurs au fil de ma lecture.

C’est d’ailleurs un roman qui se lit très très vite.

La cour de la librairie me rappelle avec une certaine nostalgie les impasses liégeoises où le temps se suspend. Sa beauté ne s’offrant qu’aux initiés en connaissant l’existence…

 

Et cette librairie … Mon imagination est tombée amoureuse de sa description et de son utopie.

Je lis comme une invitation, un besoin, une envie de recentrer le livre pour ce qu’il offre. Sans fioriture ni artifice. N’est-ce pas lui qui nous emmène et nous transporte ?

 

Ce livre est une ode aux mots. Ces petites lettres si fines et fortes qu’elles portent le sentiment à son apogée, et l’attachement sans le regard physique.

 

« Rien à identifier, tout à découvrir » c’est ce que je vous invite à faire au plus vite avec A juste titre.

 

2 commentaires

Répondre à SerialReadeuZ Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *