des miroirs et des alouettes

 

Des Miroirs et des Alouettes est le premier tome d’une trilogie que le Minot Tiers (Alias Lionel Dupuy)  a eu la gentillesse de me faire parvenir.

Ce premier tome a eu le pouvoir de m’intriguer très fort dès les premiers mots. J’avais déjà eu l’occasion de parcourir les résumés et bien saisi l’importance de donner le temps à ce roman. C’est la raison pour laquelle j’avais mis tant de temps à débuter ma lecture, prise à mon propre piège des offres d’auteurs souhaitant me proposer leurs ouvrages.
En effet, j’avais (et cela n’a pas changé) énormément de retard dans mes lectures (et je suis une lectrice lente, j’aime à savourer chaque page et à m’en imprégner).

Réserver du temps pour une trilogie, quand on lit lentement comme je le fais, c’est devoir faire le choix entre « lire vite pour ne pas accumuler de retard » ou « prendre le temps et angoisser devant les deadlines imposées par les partenariats, les sorties littéraires, et la vie professionnelle …

J’avoue avoir mis beaucoup de temps à m’y plonger !

Pour en venir au fait, ces romans sont exigeants, dans leur structure et leur vocabulaire. Ils sont de ceux qui montrent une intelligence et un travail qui fait parfois défaut dans les grandes industries littéraires. Et cela fait du bien ! Il faut vraiment s’accrocher au fil de la pensée de l’auteur, complexe elle aussi, pouvoir s’amuser des jeux littéraires, sautiller d’un espace à l’autre (j’ai découvert grâce à lui le terme métalepse narrative. Vous connaissez ?).

J’ai apprécié cette rigueur demandée au lecteur, largement récompensée par une bonne dose d’humour, et de sarcasme parfois. Cela équilibre le récit et le rend très singulier.

Un petit mot sur l’objet-livre : merci d’avoir rendu à ce support ses lettres de noblesse, par un papier de qualité, une couverture délicate et des polices nobles. Loin des traits grossiers de certaines éditions à petit tirage. Il est évident que ce n’est pas aussi « racoleur » que les couvertures aux couleurs vives, et que la couverture ne donne pas d’indication visuelle sur son contenu, mais je pense que ce style littéraire trouve son intérêt dans cette absence de publicité. Pour savoir à quoi s’attendre, lisons la quatrième de couverture !

Merci à l’auteur pour sa confiance !

J’espère, par ma maigre contribution, pouvoir permettre à d’autres lecteurs de se plonger dans cette trilogie digne du plus grand intérêt pour les amateurs de Littérature avec un grand « L ».

Tome 1 : Des miroirs et des alouettes

Tome 2 : L’oncle de Vanessa

Tome 3 : La lune, l’étoile et le flocon

Pour vous les procurer, c’est par ici :

https://lalignederre.blogspot.com/2019/12/pourquoi-avoir-ecrit-3-romans-voici-la.html

 

Laisser un commentaire